septembre 2011

Archive mensuelle

SITES D’INTERET ECO-TOURISTIQUES

Créé par le 15 sept 2011 | Dans : Non classé

L’association EL FADJR est déconcertée devant le manque de dialogue des autorités locales vis à vis des associations environnementales à travers toute l’ALGERIE pour l’établissement d’une carte nationale ECO-TOURISTIQUE et de Protection de l’Environnement!
Presque toutes les associations écologiques et environnementales dispose d’un programme de développement du tourisme local ou étranger dans le cadre du respect de la nature et peuvent collaborer a la confection de cette carte environnementale nationale!
Aussi pour recenser et préserver les sites éco-touristiques ! Le Ministère de l’environnement en particulier doit disposer toute une bibliothèque ou banque de données relative à tous les espaces propices pour servir d’assiette aux réalisations de sites touristiques pour chaque Wilaya !
A chacune sa spécificité géographique et ses besoins pressents de développement dans ce programme commun national!
Et a l’aide de photos aériennes ,nos ingénieurs de l’environnement seront plus outillés a concevoir des études et l’aide des associations est fort utile car la connaissance du terrain est leur domaine d’activités!
UN congres national des associations écologiques doit être prévu par les hautes autorités nationales pour dialoguer et recenser toutes les recommandations des participants!
VOILA! comment DIALOGUER entre BASE et SOMMET pour quelques jours et mieux appréhender l’avenir de l’environnement et l’ECO-TOURISME DANS LE PAYS!
Préparer à l’avance ce congrès en invitant les associations a recenser tous leurs sites afin de soumettre leurs programmes ou PLAN eco-touristique local propre a chaque wilaya du pays!
C’est l’ APPEL DES MILITANTS de l’association EL FADJR !

STEP à EL KERMA -TRICHERIES DE PRODUITS

Créé par le 12 sept 2011 | Dans : Non classé

Selon nos observateurs postés au niveau de la STATION D EPURATION DES EAUX USEES à EL KERMA ,qui nous révèlent que les responsables de l’approvisionnement- n’égligent sciemment les achats à l’Etranger de certains produits d’entretien et de bio filtres pour atténuer les suffocantes et criminelles odeurs que degagent les operarations de traitements des eaux!
selon notre source un douteux trafic de produits est effectué a la barbe des responsables de la direction ou bien il y a complicités de haut en bas !
Donc la santé des habitants d’EL KERMA est à la merci de ces criminels qui pour leurs sordides gains s’adonnent a des basses besognes de trafic ou de récession des produits de grande nécessite pour atténuer les odeurs !
Au manque flagrant de Savoir faire du personnel s’ajoute le vol des produits et matières utilisés pour le filtrage des odeurs ,donc les habitants d’EL KERMA ne pourront que faire justice au profit d’eux même en assiégeant cette STEP jusqu’à l’intervention des hauts responsables qui ont commandités cette structure polluante de plus au niveau de leur voisinage immédiat!
Les habitants d’EL KERMA revendiquent aussi auprès de l’association EL FADJR la prolifération des moustiques et dénoncent les émanations quotidiennes de fumées que dégagent les feux commis par les pyromanes au niveau de la décharge publique que le Wali d’ORAN tarde à déloger !
Les habitants dans leur majorité veulent passer aux actions de force pour secouer les sourdes autorités qui mettent en PÉRIL la sante de leurs enfants de leurs femmes et de leurs vieillards.
Les militants de la cellule de veille
EL FADJR

Centre de Récuperation et de Transformation des déchets

Créé par le 06 sept 2011 | Dans : Non classé

En Algérie et particulièrement dans la Wilaya d’Oran les associations écologiques ou environnementales déplorent le manque de Savoir-Faire des autorités locales et des entreprises privées en matière de gestion des déchets industriels ou ménagers .
Cet état de fait nous marginalise et constatons que nous restons à la traîne de tous les pays !
Nos imminents économistes ne savent plus réfléchir ou s’y faire dans le domaine de la récupération des déchets tellement qu’ils sont englués dans la mentalité des riches en même temps que les responsables locaux !ils ne savent que consommer , jeter et enfouir tout et n’importe ou et n’importe comment !
On enfouit tous nos déchets ménagers qui pourront servir de compost et d’engrais organiques !on enfouit tous les rébus des emballages en papiers ou cartons qui recyclés serviront à créer des emplois et des unités de transformations du papier et cartonnages .
Heureusement que nos jeunes hardis récupérateurs -quoique non encadrés et qui se trouvent dans cette archaïque gestion -sauvent quels métaux et certains déchets plastiques !
Que d’emplois et que de matières sont à jamais perdu dans ce système d’enfouissement des déchets !
Sommes nous plus riches que les Européens ou les Chinois pour ne pas opter pour les Centres de Récupération et de Transformations des Déchets !
Arrêter ces CET et créer des emplois durables dans l’industrie du Recyclage !Tant que nous sommes de bons consommateurs grâce à la manne pétrolière du moment !
le secrétariat de l’association EL FADJR
Benyamina M.

une très bonne nouvelle pour les habitants d’El Kerma

Créé par le 05 sept 2011 | Dans : Non classé

cet article paru aujourd’hui sur l’Echo d’Oran a enthousiasmé les militants de l’association EL FADJR
Oran-Propreté quittera la décharge d’El Kerma en septembre
Le CET de Hassi Bounif opérationnel mi-octobre
Selon des sources proches de la wilaya, le centre d’enfouissement technique (CET) du groupement d’Oran réalisé à Hassi Bounif devra être opérationnel mi-octobre après l’achèvement des travaux de voirie.
Les services de l’EPIC Oran-Propreté, chargée de la gestion de la décharge d’El Kerma, ont reçu au courant du mois de Ramadhan, des instructions pour commencer le transfert du matériel (chargeuses sur chenille, pont-bascule, compacteurs, pelleteuses et lève-charges pour le pesage) pour la fin du mois de septembre en cours. «Les travaux de réalisation du CET du groupement d’Oran sont quasiment achevés.
Nous avons lancé récemment un chantier pour la réalisation d’une route d’accès pour les camions et les bennes-tasseuses», confient les mêmes sources. Le nouveau CET se situe sur la montagne des plâtrières qui sépare deux zones dépressionnaires à savoir, la grande Sebkha d’Oran, à l’Ouest, et le lac de Telamine, à l’Est. Le site occupe un espace relativement plat et très peu élevé, entre 150 et 189 mètres, avec une topographie du type mamelonnée. Il est censé couvrir pas moins de 14 communes. Ce CET, d’une superficie totale de 85 hectares, possède une capacité d’enfouissement de déchets de près de 10 millions de mètres cubes (10 millions de m³). Son sol est relativement pauvre et repose sur une dalle calcaire compacte avec une charge caillouteuse importante.
Deux axes principaux permettent l’accès au site: la RN.11 passant par Hassi Bounif et le CW.35 passant par Sidi Chami. Le nouveau CET est composé de 8 bassins, d’une capacité de 1,4 million de m³ chacun.
Il est doté de bâtiments d’exploitation, de bassins de collecte de lixiviat, de bassins de collecte d’eaux pluviales, d’une aire de tri et d’une aire de compostage. L’entrée en service de ce CET permettra de prendre le relais de la décharge d’El Kerma, dont les casiers d’enfouissement ont dépassé leurs capacités. Ce centre peut accueillir en moyenne 1.000 tonnes d’ordures ménagères quotidiennement du groupement d’Oran qui comprend, outre la ville d’Oran, Sidi Chami, Es-Sénia, Bir El Djir et El Kerma. Une enveloppe de 150 milliards de centimes avait été consacrée pour la concrétisation de ce projet destiné à lutter contre la prolifération des décharges sauvages à Oran. La wilaya d’Oran a bénéficié de trois CET dans le cadre du plan quinquennal 2004-2009 dont ceux de Hassi Bounif et El Ançor.
Ce dernier prend en charge les déchets de toute la zone ouest d’Oran, dont les communes d’El Ançor, Aïn El-Turck, Mers El Kébir, Boutlélis et Bousfer. Ce dernier a une capacité de traitement de plus de 120 tonnes de déchets/jour.
Le coût global de la réalisation de ce centre qui s’étend sur une superficie 30 hectares, avoisine les 35 milliards de centimes. Il est également question de la création d’un nouveau CET dans la daïra d’Arzew à l’Est de la wilaya. Le projet est en phase de maturation à la direction de l’Environnement. Le centre s’étendra sur une superficie de 25 hectares et prendra en charge les déchets ménagers des grandes agglomérations de cette zone à savoir Arzew, Béthioua et Marsa el Hadjadj.
les militants de l’association EL FADJR souhaitent une bonne prise en charge pour la réhabilitation des espaces contaminés au niveau de la grande Sebkha !afin que ce lieu écologique ment protégé et reconnu par les autorités retrouve ses aspects naturels de naguère et puisse recueillir à nouveau sa faune perdue et reprendre son droit naturel de contenant du bel écosystème qui l’embellissait jadis!
le secrétariat de l’association EL FADJR
M.Benyamina

Anita, petite sœur de cœur |
THALIE PRODUCTIONS |
Sanga' G |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIONS CLUB
| LE BORGNE
| LA PAGE DU FLE