Réunion débat du 25 juin 2011 à 18 heures
Voici les principaux aspects préoccupants débattus au cours de cette réunion
Une réunion débat organisée par l’association écologique EL FADJR, au niveau de la maison de jeunes à EL KERMA regroupant une bonne assemblée de citoyens venus en force pour manifester leur RAS LE BOL et leur mécontentement devant le mutisme des autorités locales (APC-Daira_Wali) bien absentes a cette rencontre, de crainte d’être fustiger par les habitants qui se sentent mépriser voir tromper par leurs élus et leurs administrateurs .
Les participants évoquent les promesses du dernier chef de Daïra de Es-Senia qui ont grugées nos imams des différents quartiers d’El-Kerma qui avaient banalisé le danger qui guette en permanence la sante des habitants.
D’anciens responsables d’institutions et du secteur étatique en retraite sont venus donner leurs avis et beaucoup ont critiqué le non savoir faire et le laisser aller des entreprises qui ont la mission du bon fonctionnement de ces structures polluantes .Cela est peut être du a la défaillance des responsables ou le manque de maitrise et de vigilance .Aussi l’implantation de ces structures polluantes ont développées la contamination des sols et de la nappe phréatique qui alimente les puits agricoles et les puits domestiques .
Et c’est comme toujours a l’initiative de l’association EL FADJR qui bénéficie de la confiance de presque tous les habitants qu’a été soulevé les retombées néfastes et mortels des gaz toxiques de la STEP (station d’épuration des eaux usées ) et des émissions dangereuses des odeurs et de fumées qui viennent de la décharge publique .Cette reunion s’est déroulée en présence de plusieurs responsables d’associations locales et de certains responsables de partis . Particulièrement LE FAIT RARRISSIME c’est l’assistance de deux députes de l’APN (assemblée nationale parlementaire) qui étaient très à l’écoute des débats quoique tres houleux pour démontrer l’âpreté du sujet qui est ce grand problème de pollution généré par la décharge publique que les autorités tardent a délocaliser et la STEP(station d’épuration des eaux usées) qui souvent encense par ses nauséabondes odeurs toute l’agglomération d’EL KERMA et affecte par ses gaz toxiques toute la population par manque de maitrise et de savoir faire . La présence de médecins a la réunion et leur affirmations sont venues corroborer les toutes les interventions écrites précédemment par des militants d’EL-FADJR et qui ont belles et bien adressées a toutes les autorités :APC -DAIRA –D’ESSENIA -WALI D ORAN- pour DELOCALISER LA DECHARGE PUBLIQUE .
Des demandes d’installations de capteurs de gaz et de contrôles des émissions toxiques avaient même été solliciter par les militants d’EL FADJR pour calculer l’ampleur du danger qui affecte en permanence les habitants et surtout les enfants voir les nourrissons .Et le plus alarmant des faits criminels, des médecins affirment des destructions de fœtus causer par ces émanations toxiques combinées .
Les participants souhaitent des rencontres hebdomadaires et attendent la coalition de toutes les associations ou chacune remettra son PROCES VERBAL signé et cacheté donnant quitus à l’association EL FADJR qui sera mandatée a agir auprès du ministère de l’environnement et du premier magistrat du pays en l’occurrence monsieur le Président de la République Algérienne Démocratique et Populaire .Certains participants déplorent cet état de fait qui a pris une ampleur politique qui pénalisera les futurs élus si leur mépris à cette affaire persiste.
Des nombreuses intentions pacifiques formulées par de hautes personnalités présentes n’excluent pas le recours a des manifestations de toute la population encadrée par tous les représentants des partis et des associations locales .L’ultimatum est donné aux autorités en brisant ce silence et de régler en toute urgence ce phénomène de pollution AMPLIFIEE à El Kerma.
Benyamina Mohamed pour EL FADJR El-Kerma.