juillet 2009

Archive mensuelle

PROMESSES NON TENUES a EL KERMA

Créé par le 25 juil 2009 | Dans : Non classé

Les membres de la cellule d’écoute de l’association El Fadjr ont recensé plusieurs manquements aux promesses concernant les sujets suivants:
01-Permanence de la polyclinique à el kerma:
Cette dernière fonctionne toujours comme d’habitude en CMS (anciennement centre médico-social du temps de la SAS en période coloniale)
Pas de permanence – pas d’ambulance-pas de médicaments- pas de vaccins contre la rage -après 17 heures, même le SPASFON pour bébés ou enfants n’est pas laissés pour les cas urgents.
Les malades sont souvent refoulé par un médecin de garde qui ne veut prêter aucune assistance à n’importe quel malade .Les malades d’EL KERMA sont orientés sur la polyclinique d’ES SENIA et les urgences d’ORAN.
Donc Monsieur le ministre de la sante doit revoir ses actes envers ce qu’il a promis comme amélioration concernant ce lieu de secours médical. à EL KERMA.
Et que dire si la GRIPPE PORCINE frappe durement les habitants d’EL KERMA ou déjà plusieurs cas sont déclarés. Le danger réellement existe et les URGENCES SONT EN VACANCES !
02- La STEP (station de traitement des eaux usées)
Aucune amélioration sensible n’a été enregistrée par les habitants et membres de l’association EL FADJR au sujet de cette deuxième structure polluante qui dégage toujours son dangereux venin et les habitants ont a présent recours aux masques pour se protéger des mauvaises odeurs.
La majorité des Imams à EL KERMA leurrés, dénoncent la non tenue des promesses qui leurs ont été données par certains responsables locaux qui ne s’inquiètent nullement de la santé de leurs électeurs d’HIER.
03- L’INCINERATEUR- après constat sur les lieux des militants de l’association -se trouve toujours non déplacé par son propriétaire malgré la destruction de la clôture. Certains restes de feux prêtent a équivoque et qui dit que les déchets d’HOPITAUX ne sont pas brules autour de l’incinérateur. Et la promesse de détruire cette source de pollution radioactive n’a pas ete tenu serieusement et l’association demande la destruction complete de la batisse,car le danger persiste encore.
Nous sommes là pour dénoncer et faire notre devoir d’une manière pacifique démocratique apolitique et cultivée malgré les menaces verbales ou autres de certains élus se targuant de diriger des centres de culture à EL KERMA. ILS se reconnaîtront bien après lecture.
Nous y reviendrons !

KRISTEL a besoin d’un PLAN ECO TOURISME

Créé par le 15 juil 2009 | Dans : Non classé

photo028.jpgune visite vers les sites cotiers du littoral de l’EST d’ORAN comme KRISTEL -EL FRANIN -CAP CARBON et autres endroits aussi propices a l’ECO TOURISME.Voici quelques endroits DANS LES ENVIRONS de Kristel qui meritent bien d’etre retenus si nos planificateurs et nos investisseurs dans le tourisme veulent bien s’engager a embelir nos cotes

el fadjr denonce:EL KERMA pauvre en ESPACE VERT

Créé par le 13 juil 2009 | Dans : Non classé

la sebkha en 1970 et ancienne carte des environs Non seulement qu’il n’existe pas d’espaces verts pour le repos et les loisirs des familles et leurs enfants aux alentours d’EL KERMA, et ce depuis la destruction des espaces écologiques et des sites naturels suivants
-EL KHERBA (sa flore: avec ses palmiers nains-ses rangées de figues de barbaries-ces figuiers-ses plantes médicinales-ses jujubiers-ses caroubiers-ses lauriers-ses beaux champignons comestibles -ses fraises sauvages -ses espèces d’essences conifères enfin tout un écosystème ambiant et en perpétuelle mutation autour du marabout Sidi Abdelkader Moula El Kkerba)-(sa faune:herrissons-lievres-ses oiseaux migrateurs qui transitaient-merles noirs- grives- étourneaux -ses ruches naturelles pleines de miel qui coulait des fentes des troncs d’arbres creux)-
La SEBKHA avant la décharge publique était une source économique importante renommée pour son sel de cuisine et même pour les animaux qui par nombreux troupeaux d’ovins paissaient dans sa périphérie( sa FLORE: marguerites-gouts de sang-trèfles sauvages -pissenlits-joncs et pins des marécages)-( sa FAUNE: canards cols verts -perdreaux-flamands roses-lièvres-gerboises rouges et grises et aussi un lieu de transit des oiseaux migrateurs comme les hirondelles et autres espèces pour lesquelles des périodes cynégétiques particulières étaient réservées aux chasseurs de la SEBKHA )
Donc à EL KERMA, Il se trouve que même les arbres qui survivent ne sont plus entretenus par les services concernés.
Cependant nous louons l’initiative de certains citoyens qui aiment la nature et leurs quartiers et persistent a planter et irriguer dans quelque oasis et cherchent a repeupler ce patrimoine en nouvelles ou anciennes essences végétales et, ces gens éduquées en permanence maintiennent des relations avec les membres de l’association EL FADJR pour des prévisions de reboisement aux moments propices.
Plusieurs terrains ne demandent que d’être reboiser pour embellir la périphérie d’EL KERMA, comme par exemple,:
– L’ancienne station de lagunage
- en face de la Cité Djaider AEK
- a l’entrée de la ville d’EL KERMA
- autour du marche de gros d’EL KERMA
Et sur bien d’autres sites à recenser sont aussi propices à un reboisement puisque l’apport en eaux ne sera plus un problème avec tous les eaux qui seront traitées au niveau de la STEP-station de traitements des eaux usées -

deterioration de l’environnement urbain à EL KERMA

Créé par le 12 juil 2009 | Dans : Non classé

214217161.jpg

Association EL FADJR –EL KERMA El Kerma le 12 Juillet 2009
Protection d’Environnement
« Secretariat de l »Association  »
56,rue Colonel Amirouche .
EL KERMA – 31110 – ORAN-
Courriel :asso_envir.elfadjr@yahoo.fr
Tel 00213-41-41-85-53.+ 00213-74-09-73-29.
Fax :00213-41-41-70-80.

A

Monsieur le Président
De l’A.P.C. d’El -Kerma.

Objet: Prolifération des rats et serpents a la Cité Djaider AEK- Demande de dératisation en urgence –Réparation des bouches d’égout
Monsieur,
A la suite d’une inspection de nos militants de la cellule de veille de notre association -et bien sur après appel des habitants -de la Cité DJAIDER Abdelkader, il a été constate ce qui suit :
Une importante colonie de rats gris d’égouts pillule aux alentours de la cite Djaider Aek –du Centre de formation professionnelle –des Chalets militaires. Les rats sortent en toute quiétude des regards d’égouts longent la clôture de la cite militaire et mettent en danger les enfants qui jouent sur le terrain de sport voisin .Ainsi qu’à proximité des serpents qui trouvent refuge dans les broussailles environnantes non défrichées cachant des tas d’ordures.

Une dératisation urgente est demandée a tous les niveaux des centres urbains car avec les avaloirs qui communiquent avec les canalisations d’égouts
il a un danger permanent d’épidémies (peste ou maladies de la peau ou autres).

Aussi il y a lieu de réparer tous les regards d’égouts qui sont complètement éventrés ou cassés à travers les rues et les champs.
Aussi des odeurs puantes sortent des avaloirs communiquant avec les égouts au niveau de la Cite du 05 juillet en plein centre de la ville d’EL KERMA.
Un enfant est déjà tombé dans un regard d’égout éventré par un camion qui a complètement pulvérisé le couvert en déchargeant sa charge de
sable.
Devant la détérioration alarmante de notre environnement social et
naturel a presque tous les niveaux urbains de notre grande et jadis belle Cité d’EL KERMA, l’association EL FADJR ne cessera de dénoncer ce laisser-aller très caractéristique des responsables locaux communaux qui doivent sortir sur le terrain.

La cellule de veille de l’association
El Fadjr El Kerma
Copies : -Mr le Wali d’ORAN.
-Mr le Directeur de l’Hydraulique d’ORAN
-MR le Directeur général de SEOR ORAN
Mr le Directeur de l’environnement-Wilaya d’Oran
Mr le Directeur de la DDS d’ORAN. + MEDIAS

on souffre la pollution à EL KERMA

Créé par le 09 juil 2009 | Dans : Non classé

l’association EL FADJR EL KERMA
à
son excellence,
monsieur le ministre de l’environnement

Objet:A propos de l’ampleur de la pollution à EL KERMA
et demande de dotation en masques de protection
Inspection du 07 Juillet 2009 à 19 heures
DECHARGE PUBLIQUE -STATION D EPURATION -INCINERATEUR

En rendant visite sur les lieux sources de pollution à El Kerma- Les militants de la cellule de veille de l’association EL FADJR une fois sur place, ont pu constater de visu ce qui suit :
01-La décharge publique de la wilaya d’Oran implantée a El-Kerma, doit être selon les promesses fermes des hautes autorités de la Wilaya, délocalisée vers Hassi Ameur ou autres lieux au plus tard le 30décembre 2009.
Mais cependant les feux continuent d’être allumés au niveau de la décharge et de gros nuages de fumées noires se dégagent des dépôts d’ordures en flammes et enveloppent l’atmosphère en dessus de la ville d’El-Kerma.
Nos militants étaient obligés de se masquer le nez, tellement les fumées étaient basses et leurs odeurs toxiques et suffocantes les empêchaient d’avancer vers les feux pour s’enquérir des origines des feux.
Aussi ils ont constatés que les camions ne s’arrêtent d’apporter leur lot quotidien de détritus et de déchets de toutes sortes sans tri ni respect de technique spéciale de transport d’ordures.
Les camions mal bâchées ni enfilés sèment toujours a travers leurs parcours toutes sortes de bourses qui provoquent parfois des accidents et salissent les routes et autoroutes
02- Autre constat : l’incinérateur source de conflit et d’abus de pollution n’est toujours pas délocalisé à l’heure actuelle par son propriétaire malgré que la clôture de la bâtisse est détruite mais les dépendances de vie encore debout. Questionné par les militants de l’association, un habitué des lieux déclare que l’incinérateur n’a pas bouge et il sera déplacé d’ici peu ! Quand ! On ne le sait pas !et comme des feux étaient allumés aux alentours il y a de forts soupçons que doivent vérifier les autorités !
03- la STEP- La station de traitements des eaux usées – Cause permanente de pollution a forte dangerosités parce qu’elle créée et dégage 02 gaz très toxiques : le méthane qui a forte émanation détruit l’oxygène. Et aussi la dioxyde de carbone gaz polluant et source de détérioration des cellules nerveuses et provocateur de stress par réchauffement combiné.
Les odeurs nauséabondes a forte teneur de ces gaz toxiques charriées par le moindre vent bloquent le poitrines des asthmatiques et enfants déjà atteints d’ insuffisances respiratoires
Tant aussi que ces digesteurs de la STEP ne seront pas opérationnels et que les bassins de décantations traitant les eaux a ciel ouvert ne seront pas couverts il y aura amplification des risques de pollution.
Nos militants demandent la présence d’équipes médicales et d’ingénieurs pour les mesures de teneur en gaz ET de leur degré de toxicités.
Aussi nous vous demandons de mettre a la disposition pour certaines personnes tres allergiques aux fumées et aux odeurs irritantes des masques de protection qu’ils trouveront au niveau du dispensaire medical actuel d’EL KERMA.
C ‘est très urgent il y va de la vie des habitants d’El Kerma et leurs enfants.

les kermaouis attendent leur hopital

Créé par le 05 juil 2009 | Dans : Non classé

0n attend FIN 2009! Comme promis la future reception d’un hopital de 80 lits à EL KERMA est tres attendue par les habitants QUI souhaitent que les entreprises chargées de cette realisation s’impliquent a respecter les délais prévus_à voir cet article du journal d’EL WATAN

Amar Tou en visite
Un nouvel hôpital pour El Kerma
Dès sa réception en 2009, le futur hôpital de 80 lits sera doté de plateaux techniques de quatre spécialités en médecine de proximité et assurera la prise en charge d’une population de plus de 130 000 habitants répartis entre El Kerma, Tafraoui, El Braya et Es-senia.

Objet de visite du ministre de la Santé, M. Amar Tou, la commune d’El Kerma, au Sud d’Oran, vient de bénéficier d’un nouvel établissement hospitalier publique (EHP). Celui-ci, dont la maquette a été présentée à la délégation ministérielle, sera érigé sur le site de l’actuelle polyclinique, pour un montant de 15 milliards de centimes. Dès sa réception en 2009, le futur hôpital de 80 lits sera doté de plateaux techniques de quatre spécialités en médecine de proximité et assurera la prise en charge d’une population de plus de 130 000 habitants répartis entre El Kerma, Tafraoui, El Braya et Es-senia. Le programme de visite a concerné 5 points, dont un consacré au centre anticancéreux (CAC) de Misserghin. Ce centre de 111 lits, pour la prise en charge médicale des cancéreux, qui devait être opérationnel ce mois courant, est contraint d’accuser un report en raison de l’absence des techniciens allemands qui sont chargés de l’installation et de la mise en marche des équipements médicaux de haute facture pour le traitement des malades. Ces derniers sont obligés de se déplacer pour leurs séances vers Alger, Tlemcen ou Sidi Bel Abbés, qui disposent de centres de chimiothérapie. Sur place, le ministre a dénoncé le manque de sérieux de cette société allemande, dont le personnel devait normalement être présent à Oran le 4 avril dernier. Toujours pour ce qui est de la prise en charge des cancéreux, il a annoncé un programme pour la construction de 11 centres de chimiothérapie à travers le pays ainsi que la rénovation de ceux en cours, en les dotant de moyens sophistiqués pour le traitement et pour les analyses. Le ministre a visité par la suite la maternité du quartier Point du Jour, qui relève du secteur sanitaire est. Cette structure vient d’être promue en établissement spécialisé en gynécologie et pédiatrie pour assurer une médecine de proximité et pour la prise en charge de la mère et de son nouveau- né. Après des travaux de rénovation, cet établissement spécialisé a été doté d’une quarantaine de lits d’hospitalisation. Il est fonctionnel depuis le mois de mars en enregistrant une moyenne d’une vingtaine d’accouchements par jour.

Par Tegguer Kaddour

LES IMAMS contre la STEP (station d’épuration)

Créé par le 04 juil 2009 | Dans : Non classé

A l’occasion de la réunion de préparation des festivités du 05 juillet 1962 au niveau de la Kasma FLN ou étaient invités tous les moudjahidine et les responsables du culte, plusieurs imams qui auparavant avaient bien voulu transmettre le message des autorités leurs enjoignant de calmer leurs fideles au sujet des odeurs toxiques qui infectent l’environnement à El-Kerma, s’insurgent à présent à l’encontre de cet état de fait et demandent à la coordination de l’association EL FADJR d’intervenir à l’arrêt immédiat des émanations des gaz puants qui se dégagent de la station d’épuration des eaux usées – STEP- et appuient l’association à l’occasion de toutes revendications.

Pour rappel ces odeurs nauséabondes chargées de méthane et de dioxyde, qui affectent la sante des enfants et des malades déjà contaminés par la décharge publique, empêchent les fideles et les imams a faire leur prière et les obligent d’arrêter cette obligation sacrée qu’est la prière du SOBH en assemblée de fidèles au niveau des mosquées a El-Kerma..
Nous savons que les stations d’épurations en traitant les déchets humains elles dégagent pour le méthane CH4 (50 à 80%) et pour le dioxyde de carbone CO2 (20 à 50%)
Nous savons aussi que le méthane pollue l’air, diminue l’oxygène et dégage des odeurs nauséabondes telles que celles que les habitants d’El Kerma respirent quotidiennement sans que les autorités ne soient inquiétées de quoi que ce soit. …
Les imams demandent par l’intermédiaire de l’association EL FADJR a ce que les autorités s’impliquent efficacement a arrêter ses odeurs qui tuent a petit feu les habitants d’EL KERMA et les tiennent responsables devant l’AUTORITE DIVINE.

BRAVO! Pour nos militants d’EL FADJR!

Créé par le 02 juil 2009 | Dans : Non classé

BRAVO! Pour nos militants d'EL FADJR! doc articleselfadjrcentresd.docCentres d’enfouissement technique des déchets et incinérateur

Polémique et actions citoyennes autour de l’environnement

L’abandon par les responsables locaux du projet d’incinérateur pour la décharge d’El Kerma a mis le feu aux poudres. Des citoyens excédés par les émanations et les odeurs nauséabondes qui proviennent de la décharge, notamment en période de fortes chaleurs, n’arrivent pas à s’expliquer une telle décision. Dans une déclaration rendue publique hier, les membres du Groupe de travail et de réflexion sur l’environnement à Oran, GTREO, ont mis en garde contre « les complications que pourrait engendrer une telle décision ». La décharge d’El Kerma traite quotidiennement 140 tonnes de déchets ménagers, dont 15 tonnes de déchets dangereux provenant de l’exploitation des centrales électriques, de l’industrie, laboratoires et autre matériel médical. La polémique fait rage à Oran puisqu’il y a quelques mois à peine, une association à El Kerma, El Fadjr en l’occurrence, avait fait des mains et des pieds pour faire annuler la décision d’implantation de ce centre.

L’association avait estimé que « la concentration des installations telles que la station de traitement des eaux usées, la décharge publique et l’incinérateur vont compliquer la situation de l’environnement et de l’écosystème pour les 25 000 âmes de cette localité ». Pourtant, l’Agence nationale de l’environnement, AND, avait annoncé au cours du mois de janvier dernier qu’elle avait trouvé la solution : un grand centre d’enfouissement technique CET qui sera achevé avant la fin de l’année en cours. Doté d’une capacité de 1 200 tonnes de déchets par jour, ce méga-centre devra assurer le traitement de 70% des déchets de la wilaya. Le CET sera implanté dans la zone de Hassi Bounif sur une superficie de 8 hectares. Une fois opérationnel, ce grand CET permettra la fermeture des petits centres d’enfouissement situés à El Kerma, Aïn El Beida et Bir El Djir qui ne répondent pas aux normes internationales requises, nous dit-on.

Par Mohamed Ouanezar, correspondant à Oran
La Tribune, publié le 24 Mai 2009

Anita, petite sœur de cœur |
THALIE PRODUCTIONS |
Sanga' G |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | LIONS CLUB
| LE BORGNE
| LA PAGE DU FLE